Jksport.fr

Maillots de foot et équipements de sport divers

Soyez en harmonie avec la nature sur votre vélo électrique

Soyez en harmonie avec la nature sur votre vélo électrique

La pollution, qu’elle soit de nature chimique, visuelle ou sonore, constitue un des grands problèmes du siècle. L’une des principales sources dudit problème est l’utilisation en masse de véhicules fonctionnant avec des moteurs à explosion, c’est-à-dire, en d’autres termes, ceux fonctionnant au pétrole. Quelle solution proposer ? La bonne question est plutôt quelles sont les meilleures alternatives au moteur à explosion ? L’une d’entre elles est sans aucun doute le vélo électrique. Pourquoi donc feriez-vous ? C’est précisément ce dont nous allons discuter dans les quelques lignes qui vont suivre. Mettez-vous bien à l’aise et prenez plaisir à lire…

Le vélo électrique : du sans bruit

Vous souvenez-vous des motocyclettes ? Pour ceux qui n’ont ont jamais aperçu, ou ceux qui ne s’en souviennent plus, il s’agit d’une bicyclette équipée d’un moteur à  essence. Et bien, si cela vous revient à l’esprit, vous devez aussi vous souvenir du fait que ce genre de bicyclette faisait énormément de bruit. Si vous monter à motocyclette sur les chemins des campagnes, il y a de forte chances que vous n’entendiez pas le bruit des oiseaux et que vous dérangiez le voisinage par votre bruit.

Si par contre, vous avez opté pour un vélo électrique, vous pourriez tranquillement vous balader sans déranger quiconque par une nuisance sonore. De plus, en vélo électrique, sans-même  vous concentrer pour écouter, vous allez pouvoir jouir du son merveilleux de la nature. Et ruissellement des petits cours d’eau, le bruit des animaux, et même le bourdonnement des abeilles. Le seul bruit émis par un vélo électrique est celui de son moteur, qui par ailleurs est pratiquement silencieux… Pour plus d’infos, rendez-vous sur le site www.VeloElectrique.info pour y découvrir les meilleurs modeles pour respecter la planète !

Le vélo électrique : du sans fumée

Vous l’avez deviné, contrairement aux autres petits véhicules à deux roues tels que les scooteurs, les mobylettes et les motos, les vélos électriques n’émettent aucun gaz nocif à l’instar des dioxines de carbones, les monoxydes divers et bien d’autres. En choisissant de rouler à vélo électrique, vous éviterez donc de gâter l’atmosphère avec ces différents poisons horribles. Avec un litre d’essence, même sans plomb, vous émettez plusieurs mettre au cube de gaz toxique dans l’air environnante. Imaginez un peu ce qui se passe si pendant 365 jours vous faites des allers-retours à moto. Tout cela c’est évitable en optant pour le vélo électrique. Vous vous déplacez sans bruit et sans polluer l’atmosphère  avec ce moyen de transport écologique.

Le vélo électrique : du sans huile minérale pour le refroidissement

Un des principaux problèmes liés à l’utilisation de véhicules dotés de moteurs à explosion, est le déversement accidentel, ou intentionnel  d’huile de refroidissement, plus communément connu sous le nom d’huile de vidange, dans la nature. Tout le monde sait qu’il y a actuellement, toujours des gouttes d’huile minérale sur les routes, où que ce soit et en quelque quantité que ce soit. C’est principalement du aux fuites se trouvant dans la partie basse des véhicules. Ceci n’est pas sans effet pour la nature. Les minérales, au même titre que leurs homologues, les carburants à base de pétrole sont des polluants dangereux. Le vélo électrique se propose comme étant comme une des meilleures solutions à cela. Pourquoi donc ? Aucune huile minérale n’est utilisée pour le refroidissement de son moteur.

En bref, le vélo électrique en plus d’être silencieux, n’émet aucun gaz qui pourrait détruire la couche d’ozone ou asphyxier les être vivants et ne déverse aucun liquide toxique pour la faune et la flore. Ceci n’est pas le cas des véhicules dotés de moteur à explosion. On peut donc dire, sans aucune hésitation que le vélo électrique permet de se déplacer en parfaite harmonie avec la nature. Ceci étant dit, le choix vous appartient, même si il y a toujours des compromis à faire.